31/8/2017

« Le soir, lorsque le vestibule des lupanars s'éclaire de l’éclat des ampoules électriques et semble inviter le passant à entrer goûter la violente et brutale joie d’acheter et de posséder un corps inconnu, des détraqués, le sexe en émoi, le cerveau rongé par des désirs lubriques, font halte devant...

Please reload

À la une

HOMO SAPIENNE, de Niviaq Korneliussen

8/1/2018

1/4
Please reload

Publications récentes