ÉTAIT UNE BÊTE, de Laurance Ouellet Tremblay


Je ne connais pas beaucoup Laurance Ouellet Tremblay. Je l'ai rencontrée il y a à peu près un an, lors du colloque La création comme résistance. J'ai découvert une femme dynamique et engagée. J'ai appris qu'elle était poète. J'ai acheté Salut loup!, son deuxième recueil, dès sa sortie. J'ai adoré. Je me suis dit que ce serait bien de lire son premier, Était une bête. Joie, j'apprends qu'il vient d'être réédité. Là, je viens de le terminer. Et je capote un peu. Parce ce que j'ai rarement lu une poésie aussi poignante, aussi maîtrisée, aussi puissamment accessible. Bref, je suis sur le cul. Et puis, c'est un détail, mais juste la préface de Jonathan Lamy-Beaupré vaut le détour. Mon avis: si vous vous intéressez le moins du monde à la poésie, vous devez ABSOLUMENT vous procurer Était une bête. Et Salut loup! Et tous les livres qui sortiront éventuellement de la tête de Laurance Ouellet Tremblay.

À la une
Publications récentes
Archives
Catégories
Mots-clés

© 2018 par Gabriel Marcoux-Chabot