LA LANGUE RAPAILLÉE, d'Anne-Marie Beaudoin-Bégin


Je viens de terminer la lecture de ce livre succulent, que je conseille vivement à tous ceux et celles qui, au Québec, s'intéressent de près ou de loin à l'expression orale ou écrite. Écrivains, journalistes, blogueurs, conférenciers, écrivailleurs et bonimenteurs de tout acabit, il vous faut lire sur l'heure ce concentré d'intelligence et de lucidité heureuse. Vous vous en porterez mieux, et notre langue aussi.

À la une
Publications récentes
Archives
Catégories
Mots-clés

© 2018 par Gabriel Marcoux-Chabot