LES HOMMES SONT DES CHEVREUILS QUI NE S'APPARTIENNENT PAS, de Mireille Gagné

« Aucune échappatoire Pour qui touche l'écorce de l'arbre À la place du coeur La peau Un long manteau d'hiver recousu de l'intérieur » (p. 14)

À la une
Publications récentes
Archives
Catégories
Mots-clés

© 2018 par Gabriel Marcoux-Chabot