LE LIVRE BLOND, de François Turcot

« Quand je n'arrive plus à me nettoyer par la parole, que je redeviens brouillard, silences et balbutiements, tu m'éclaires – suffit d'un peu de ta voix. » (p. 42)

À la une
Publications récentes
Archives
Catégories
Mots-clés

© 2018 par Gabriel Marcoux-Chabot