LE BAL DES ABSENTES, de Julie Boulanger et Amélie Paquet

22/10/2017

Je suis en train de lire Le bal des absentes, de Julie Boulanger et Amélie Paquet. Je savais que le livre était pertinent, dans la mesure où il était rédigé par deux profs de cégep qui s’étaient donné la mission de rendre aux œuvres écrites par des femmes la place qui leur revient dans des corpus systématiquement dominés par les hommes. Je ne m’attendais pas, toutefois, à être autant conquis par cet ouvrage vibrant d’intelligence et de sensibilité qui nous propose un regard profondément ouvert, empathique sur la littérature, celles qui la font, et ceux et celles qui la lisent. Au-delà de son parti pris pour l’écriture des femmes (en lui-même fort louable), ce livre est d’abord et avant tout un formidable essai sur la littérature et l’enseignement de la littérature, l’amour des mots et de l’humain, tous genres confondus. On en sort avec l’envie folle de lire les textes dont il est question dans ces pages, on voudrait pouvoir retourner sur les bancs d’école afin de recevoir les enseignements de ces autrices passionnées, on voudrait pouvoir consacrer le reste de sa vie à lire et à enseigner (et dans mon cas, à écrire un peu, quand même). Bref, un ouvrage incontournable, riche et vivifiant, pour qui s’intéresse un tant soit peu à la littérature et/ou à l’enseignement. À lire absolument.

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Aimer cette publication
Please reload

À la une

HOMO SAPIENNE, de Niviaq Korneliussen

8/1/2018

1/3
Please reload

Publications récentes